5 jours, 5 chances #4

Cette semaine, un programme un peu différent car j’ai expérimenté de nouvelles aventures professionnelles qui n’auraient jamais été possibles si je ne m’étais pas lancée en freelance. Alors j’avais envie de faire la recette suivante : 3 jours de conseils pour se lancer et 2 jours de chance. Ce qui revient à 5 jours de kiff. Le compte est bon Jacky. Go !

Lundi

Se lancer en freelance : osez ouvrir la papillote !

papilotte2

Si vous êtes intéressés par le freelancing, c’est que votre fort intérieur a déjà mis un demi doigt de pied dans le plat. Ne reste plus qu’à y entrer complètement. Vous sentez qu’il y a là une sorte de papillote de Noël, quelque chose qui a l’air bon mais dont on n’est pas sur du goût. Peut-être aussi qu’il y aura un pétard, dans ce cas soit ça devient marrant, soit ça tourne vinaigre. C’est à la fois attirant et un peu stressant, sucré et salé en même temps. Pour franchir le cap, je vous conseille de vous détacher de toutes les idées pré-conçues que vous pourriez avoir, et de me croire quand je vous conseille d’osez ouvrir la papillote ! Vous ne serez pas en CDI et devrez justifier cela autour de vous. Vous n’aurez pas de paye fixe, mais vous serez libres, maitres de votre organisation, prêts à relever 1000 défis différents. Vous aurez des clients, des devis, des factures, des relances, des impayés. Vous serez votre patron et votre salarié. Mais vous ne serez pas seuls car il y a une vraie solidarité entre les free et plein de moyens de se retrouver.

Mardi

Se lancer en freelance : soyez persuadés d’être l’excellent chocolat dans la papillote.

revillon-expedition-afrique-papilotte

Si vous êtes encore un peu réticents à ouvrir la papillote du freelance, je vous conseille de faire un petit travail avec vous-même, main dans la main. Pour cela, la phrase qui suit est de la plus haute importante : Tout le monde a des compétences valorisables auprès des entreprises. Je dis bien tout le monde. Reçu 5/5 Jacky ? Il faut vous en convaincre. Vous n’êtes pas obligés d’être un artiste pour être en freelance. Vous pouvez développer des apps, refaire des logos, élaborer des business plans, des stratégies marketing, des analyses financières …. Tout le monde peut (s’il le souhaite bien sur !) être freelance. Donc tout le monde peut ouvrir la papillote et être sur d’être un excellent chocolat de Noël, raffiné, avec des vertues incroyables (sans modération !). Croyez en vos compétences  et soyez surs de vous.

Mercredi

Se lancer en freelance : comment faire goûter vos papillotes ?

papillotes-personnalisées-révillon

Ok donc maintenant vous avez la première papillote en bouche et vous savez que le chocolat est bon. Mais comment le faire goûter à d’autres ? Comment aller à la rencontre de ses clients, comment les trouver ?  Pour cela, différents moyens sont possibles :

  • Faites en sorte que votre premier cercle de réseau soit au courant de votre activité, c’est un excellent  moyen de commencer.
  • Allez à la rencontre de votre réseau professionnel (via Linkedin par exemple). Assistez à des conférences et à des évènements en lien avec votre activité. Rencontrez les professionnels de votre secteur.
  • Inscrivez-vous sur  des plateformes qui mettent en relation des freelances avec des entreprises. Certaines sont généralistes, d’autres sont plus spécifiques, cela dépend de ce que vous recherchez. Je peux par exemple vous citer les plateformes suivantes : Crème de la Crème, Malt, Comet (spécialisé tech et data)…

 

Jeudi

Rigoler avec Jamel

JAMEL-DEBBOUZE_cigale

Maintenant, place à la rigolade. Je suis allée voir le spectacle Maintenant ou Jamel à la Cigale et comme prévu c’était un peu beaucoup trop drôle. On a besoin de se fendre un peu la poire de temps en temps. Le rire a des vraies vertues sur notre santé. Les médecins recommandent de rire 10 à 15 minutes par jour pour être en bonne santé. Aujourd’hui c’est un peu la déch,  on ne rit que 5 à 6 mn en moyenne par jour,  ce qui est peu.
Alors certes la place est à 35 euros, mais c’est finalement presque autant qu’une consultation chez le médecin et c’est quand même vachement plus sympa. Alors pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu en Province, il sera à la Cigale (Paris) jusqu’au 31 Décembre. Allez-y, car c’est Maintenant ou Jamel !!

Et en bonus, voici un petit exercice de méditation du sourire :

  •  Asseyez-vous au bout d’une chaise, les pieds bien à plat.
  • Soufflez tranquillou, respirez  là aussi tout tranquillou, soufflez profondément,
  • Close ur eyes et pensez à quelque chose qui  vous rend très heureux, qui vous fait plaisir ou vous fait rire.
  • Inspirez ce bonheur comme un parfum qui sent très bon par le nez jusqu’à que votre poitrine s’ouvre et se dilate, et, à l’expiration, laissez se diffuser ce bonheur dans votre corps.
  • Ajoutez un sourire sur votre visage pour amplifier la sensation de dilatation dans votre cœur. Votre visage est détendu, apaisé, cela vous connecte au meilleur de vous-même.

La psychosomatique du rire, du docteur Henri Rubinstein.

Vendredi

Découvrir une marque de maquillage naturel

Nude By Nature

Je vous en parlais dans mon article sur les produits naturels, j’ai jusqu’à présent eu du mal à trouver une marque de maquillage naturel composé de produits sains. Mais ça c’était avant. Je pense avoir trouvé une alternative avec la marque Nude By Nature, originaire d’Australie. Je ne vous en dit pas plus et reviendrai vers vous lorsque j’aurai crash-testé et que je n’aurai pas eu d’apparition de boutons ou autres réjouissances.

Et vous cette semaine, c’était plutôt comment ?

Mardi nous avons aussi perdu un grand Monsieur, Jean d’Ormesson. A la question « Qu’est-ce que je fais là ? » vous m’avez apportez des pistes de réponses. A moi et à beaucoup. Reposez en paix et continuez à nous inspirer.
Mercredi nous avons perdu l’idole de tous, une voix et un destin sans pareils. Johnny, que  tout soit rock n’ roll là haut. Pensées et prières. 

See u

Manon

 

3 étapes pour respecter sa peau et notre planète par la même occasion

Notre peau constitue l’organe le plus grand de notre corps. Elle est une barrière contre les agressions extérieures mais assure également des fonctions vitales. Quand on est jeune, notre peau est encore fraiche et lisse. Elle a parfois des imperfections qui nous dérangent et que l’on masque comme on peu. Mais ce n’est pas notre préoccupation principale. Et pourtant, c’est maintenant que notre « capital santé » se joue.
Aujourd’hui, nous infligeons à notre douce enveloppe corporelle toutes sortes d’agressions :  produits nocifs , ingrédients irritants, pollution …  De notre lessive à notre déodorant, nombreux sont les coupables. Les conséquences pour notre santé et pour l’environnement commencent à émerger. Le marché des produits d’hygiène corporelle est d’ailleurs en train d’évoluer puisque selon l’étude Xerfi, les consommateurs se tournent vers de produits plus sains et naturels.
Ne ratez pas le coche. Il ne s’agit pas de devenir parano mais simplement d’appliquer  quelques gestes simples par précaution. Je vous présente ici 3 petites choses à faire, sans que ça ne vous coûte la peau des fesses.

1.Télécharger l’application Clean Beauty.

Avec cette application (gratuite) dans votre smartphone, vous avez déjà fait 50% du chemin tant le reste sera facile.
Clean Beauty vous permet de décrypter les ingrédients présents dans vos cosmétiques et vous signale ceux qui sont controversés. Aussi bien pour votre santé que pour l’environnement. Aujourd’hui, à moins d’être chimiste, il est extrêmement difficile de comprendre les étiquettes de nos shampooings, gels douche, dentifrices … Quand l’industrie alimentaire délivre des informations plus claires, la composition des cosmétiques demeure obscure et pourtant, une femme utilise en moyenne quotidiennement plus de 100 ingrédients chimiques sur sa peau. Perturbateurs endocriniens, conservateurs controversés, agents irritants ou comédogènes, l’application nous aide dans le choix des bons produits avec des explications claires.

Il existe également l’application CosmEthics qui présente des fonctions similaires mais que je n’ai pas encore testé.

appli-beauté-clean-beauty-OFFICINEA1
Clean Beauty : décryptage des soins du corps

2. Faire du tri dans ses produits

Maintenant que vous avez installé l’application, munissez vous de votre téléphone passez chercher un sac poubelle dans la cuisine, direction : votre douche.

Prenez un à un vos produits et scannez la liste d’ingrédients. Vous allez être surpris. Parfois, même les marques qui se disent bio, naturelles ou recommandées par les dermatologues contiennent des substances potentiellement toxiques. (Voir la liste de 1000 produits cosmétiques comprenant un ou plusieurs ingrédients indésirables, publiée par UFC que Choisir). De quoi s’arracher les cheveux …
Lorsque vous avez scanné vos produits, à vous de voir ce que vous acceptez ou non.
A titre d’exemple, le silicone, fréquemment utilisé dans les shampoings et soins capillaires, puisqu’il apporte douceur et brillance aux cheveux est en fait un faux ami. En effet, ce mélange de silice et d’oxygène est une matière non-biodégradable qui persiste depuis votre douche jusqu’au cours d’eau. De plus, son effet protecteur contre l’humidité est en fait de courte durée puisque rapidement les molécules vont étouffer le cheveu qui va perdre en vitalité et en qualité.

Maintenant que vous vous êtes lavés sans trop de cochonneries, passons à la phase de préparation. J’appelle donc l’incontournable déodorant, pour éviter de sentir les pieds ou le maroilles toute la journée.
Comme nous souhaitons bien souvent masquer les odeurs de transpiration, nous préférons des déodorants bien parfumés. Not the best idea. De plus, les sels d’aluminium utilisés dans les déodorants pour leur effet anti-transpirant puisqu’ils bouchent les pores, sont aujourd’hui accusés de divers maux. Une étude menée par le Pr André-Pascal Sappino, oncologue médical, et le Dr Stefano Mandriota, biologiste, du Laboratoire de cancérogenèse environnementale à la Fondation des Grangettes (Suisse) établit même un lien entre l’utilisation des déodorants avec sels d’aluminium, et le développement du cancer du sein chez la femme. Tout cela n’a pas été prouvé scientifiquement sur l’Homme comme nous l’indique cet article. Cependant, chacun doit pouvoir connaitre les potentiels dangers. Cela est également valable pour votre dentifrice, votre démaquillant, votre vernis

3. Se tourner vers des produits plus sains

Si je peux vous recommander une chose, c’est de comparer vos produits de « beauté » aux plats que vous achetez dans les supermarchés : moins c’est transformé et moins il y a d’ingrédients chimiques ajoutés, mieux c’est. J’en profite pour vous conseiller le site Aroma-Zone si vous ne le connaissez pas déjà. Il regorge d’ingrédients naturels (même si je trouve la traçabilité de leurs produits un peu légère) et de recettes pour créer vous-mêmes vos cosmétiques. Rien de tel pour être certain de la composition de vos produits.

Voici la liste à titre d’exemple, des produits que j’utilise au quotidien. Ils sont bien sur à adapter en fonction de votre type de peau. Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier en fonction du lieu de vente. 

Voici mes habitudes :

  • Pour le corps : le savon d’Alep (12%) de chez Najel (disponible en magasin Bio) pour une peau propre et parfaitement hydratée. (Attention il pique les yeux, ne pas utiliser pour se démaquiller mais on peut se laver le visage avec). Il est composé d’huile d’olive et d’huile de baies de laurier.
  • Pour les cheveux :
    • Le shampooing à l’argile de chez Ciel d’Azur (disponible en magasins Bio). Il est pensé pour les cheveux normaux à gras. Il se conserve seulement 3 mois du fait de l’absence d’agents conservateurs. C’est bon signe !
    • En guise d’après-shampoing j’utilise généralement l’huile prodigieuse Nuxe (disponible en pharmacie) sur les pointes et c’est tout. Elle est composée à 98% d’ingrédients d’origine naturelle et je suis complètement fan de son odeur d’été.
CielAzur-Nuxe-Najel beaute2

Eh oui, il faut que vous soyez prêts à utiliser des produits qui ne sentent pas toujours grand chose, ne moussent pas beaucoup et n’ont pas forcément un packaging très sexy. Mais le jeu en vaut la chandelle !

  • En déodorant :  le spray Weleda à la Sauge (magasins bio). Son prix d’achat est un peu plus élevé que le prix d’un déodorant classique mais il dure bien plus longtemps. Son odeur de Sauge est très fraîche et convient aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Il contient cependant de l’alcool et donc doit être évité pour les peaux fragiles. En revanche, 0 sel d’aluminium …
  • Pour hydrater mon visage : l’émulsion lissante hydratante à la clémentine de chez Nuxe Bio Beauté. J’ai testé auparavant des crèmes de magasins bio notamment à l’Aloé Vera qui ne m’ont pas du tout réussi… A chacun(e) de faire ses petites expériences.
  • En dentifrice : la pâte de dentifrice Weleda au calendula pour les gencives sensibles.
NuxeBioWelleda-beaute

Côté maquillage, j’en utilise assez peu. Cependant, je n’ai pas encore trouvé la marque de produits naturels qui me corresponde alors je continue à utiliser des produits « classiques » qui n’ont pas forcément une superbe composition mais qui donnent de très bons résultats. Si vous avez des conseils, je suis preneuse !

J’espère que cela vous a donné envie de changer quelques habitudes de votre quotidien ou au moins d’y prêter attention. Tout est une question de mesure et de compromis.
Pour aller plus loin, vous pouvez par exemple faire vous-même votre lessive puisque les ingrédients présents sont bien souvent allergènes et …. nocifs pour l’environnement.  (Shout out to my friend Marie (@lifeofsuchoski)). Pinterest regorge d’ailleurs de recettes bien illustrées pour vous guider pas à pas dans votre cuisine lessivaire. Et bien sur n’oubliez pas de bien manger, bien boire (de l’eau au moins la journée :D) et bien dormir !

Maintenant souriez, vous êtes beaux au naturel.

Retrouvez-moi également sur FacebookLinkedin et Instagram

Manon Vitamines Cooper

Source :
Masure A., Vadon G., (2017), « L’industrie des produits d’hygiène corporelle », www.xerfi.com