5 jours, 5 chances #6

Lundi

Méditer chez @EmmaParis

Meditation

Lundi, j’ai eu la chance d’être invitée chez @EmmaParis pour participer à une séance de méditation pleine conscience ou mindfulness. C’était une heure de complète  présence à mon corps, à ses tensions, à ses émotions et aux énergies qui m’entouraient. Les bienfaits de la méditation ne sont plus à prouver : amélioration des réactions immunitaires, régulation de le tension et du système hormonal, amélioration de la mémoire, diminution du stress et de l’anxiété, soulagement de la douleur … Je vous écrirai un article plus complet en Janvier, dans lequel je vous en parlerai un peu plus en détails car je suis persuadée que chacun peut trouver son compte dans cette pratique. Ouyeah.
Chez Emma, c’est un lieu d’épanouissement personnel absolument génial. On se sent comme à la maison en à peine 30 secondes et les énergies sont plus que positives. Je vous invite à aller voir le site Internet et si la mindfulness vous intéresse, un cycle de 8 semaines est proposé avec Eric Le Gal pour découvrir cette pratique et avoir toutes les billes de la pleine présence. Peace.

Mardi

Faire ses courses avec Yuka

Yuka

Je vous en parlais dans ma story Instagram, cette application est absolument essentielle aujourd’hui pour faire ses courses si vous avez encore du mal à lire entre les lignes des ingrédients. Téléchargez Yuka sur votre téléphone, partez faire vos courses, et quand vient le moment de choisir entre 2 pots de mayonnaise ou de rillettes, scannez-les, regardez leurs notes, leurs défauts et qualités et, reposez… les deux… En effet, vous allez maintenant réussir à décrypter les étiquettes, choisir en connaissance de causes et bénéficier de recommandations personnalisées.
Attention toutefois à ne pas oublier de prendre en compte l’origine des produits, les conditions de préparation ou leur lieu de fabrication. Ces critères ne sont pas pris en considération dans la note du produit sur Yuka.

Mercredi

Répondre à des problématiques par le jeu

serious games

Grâce à mon statut d’auto-entrepreneuse, je bosse sur différents projets dont un tiptop qui mérite d’être connu. Il s’agit de permettre à des managers de répondre à des problématiques d’entreprises via des jeux dits « sérieux ». En tant qu’enfant dans un corps de « grande », le feat était évident. Aujourd’hui, nous connaissons tous les réunions de brainstorming qui s’éternisent en jus de cervelle pour ne finalement donner que quelques pistes de réflexions et beaucoup de frustrations. Grâce à des méthodologies de serious games, il est désormais possible de penser la réflexion et l’action autrement. On met le processus itératif en place, on construit, on déconstruit, on accepte d’échouer,  d’être créatif sous la contrainte et de faire confiance en un process pour aboutir à des actions et des productions concrètes. Si cette maniere d’appréhender des problématiques, qu’elles soient d’innovation, stratégique, RH ou autres vous intéresse, je suis à votre disposition pour en discuter !
Dans cet article publié sur Forbes, on peut lire tous les bienfaits pour les managers, de retrouver leur âme d’enfant : questionnement, richesse émotionnelle, spontanéité joyeuse et puissance créatrice. Que du bonheur.

Jeudi

Etre publiée sur @LeHuffPost

Publication huffpost

Jeudi, le HuffPost a publié sur son site et ses réseaux sociaux, mon article sur les vacances des jeunes et l’angoisse du no wi-fi. L’avantage de ce type de publication sur un média grand-public est diverse :

  • Retours et commentaires variés
  • Création de trafic sur mon blog – augmentation de la notoriété.
  • Amélioration du référencement naturel
  • Backlink qualitatif

Si vous aussi vous avez un blog, n’hésitez pas à essayer de le faire relayer sur des plateformes qui touchent votre coeur de cible. Envoyez vos articles à vos blogs de référence, aux médias qui sont liés à votre sujet … Peut-importe que votre thème soit niche ou grand public, vous pouvez trouvez les moyens d’en faire parler.

Vendredi

Yogizer

Yoga

Ca y est, les jours rallongent comme quand mon cat se déplace : very lent mais trop content. Cependant en attendant d’avoir de la lumière toute la journée et le smile jusqu’aux oreilles, il faut prendre soin de soi. En hiver, les énergies sont un peu comme nos doigts, engourdies. Alors pour débloquer tout ça, se sentir bien et passer une bonne saison, je pratique le yoga, plus que d’habitude. Encore une fois et pour des raisons pratiques, je le fais à la maison avec l’application Nike Traning. Grâce à la mise en place de ma morning routine, je passe en moyenne 20 minutes tous les deux jours le matin à enchainer les postures yupyup. Si vous préférez être coaché pour vous motiver, nombreuses sont les salles de sport qui proposent de sessions. Vous pouvez là aussi regarder les cours chez Emma Paris.

Et voilà une belle semaine, avant les teufs en famille et les bons petits plats.

Passez de belles fêtes et à l’année prochaine pour de nouvelles aventures, de nouvelles chances d’avancer, de changer, de créer et de s’améliorer.

Luv

Manon

Lettre ouverte d’une génération à son pays : la France.

Bonjour France,

J’espère que tu vas bien ainsi que tes 67 millions de chérubins.

Je t’écris aujourd’hui au nom des enfants de ta patrie qui contrairement à ce que l’on pourrait penser ne t’en veulent pas à toi. Au contraire. On confond tout aujourd’hui. Nous voulions t’en parler. Permets-moi d’utiliser le « nous », car je suis une plume mais plusieurs voix.

Tu dois entendre partout que les jeunes te quittent, qu’ils s’en vont loin, que l’herbe est meilleure chez le voisin. On doit aussi te dire que nous sommes râleurs, bailleurs et sous anti-dépresseurs. Mais ce n’est pas que de ta faute.

Nous t’aimons.

J’ai demandé à tes enfants, et ils sont plus de 93% à dire, de but en blanc, qu’ils t’aiment. Cocorico.

Nous t’aimons pour 4 principales raisons :

  • Ta culture à 82%. Tes arts et ton histoire sont si riches et variés. Tu as toujours une histoire à nous raconter, c’est passionnant.
  • Ta gastronomie à 77%. Les repas chez toi sont toujours les meilleurs, notre estomac le sait et t’en remercie. Tes vins les subliment. C’est indécent tant de régal !
  • La richesse de tes paysages à 76%. Les vacances chez toi ne sont jamais les mêmes. La Bretagne nous inspire, la Côte d’Azur nous colore, le Nord réchauffe nos coeurs, le Sud-Ouest nous muscle les mollets, l’Est nous rappelle notre passé, la Bourgogne nous rend ivrogne, et puis le Centre nous … recentre.
  • Ta liberté à 31%. Tu parles sans trop réfléchir, tu t’emportes et puis tu te calmes. Tu sors en pyjama et claquettes et 5 minutes après, bien apprêtée. Tu rigoles fort, parfois ça les embête les gens, mais tu t’en fiches. En fait c’est ça, tu fais ce qu’il te plait, pas juste en Mai, tout le temps.

Ces 4 points sont ceux que nous évoquons lorsque l’on parle de toi à des amis à l’étranger. Ce sont ceux qui font notre fierté. Tu vois, nous sommes loin d’avoir honte de toi.

85% d’entre nous pensent d’ailleurs qu’il est agréable de vivre chez toi. Ta maison est grande, accueillante, riche d’énormément d’influences, et jamais l’on ne s’y ennuie. Nous sommes d’ailleurs très nombreux à dire que, avec un tant soit peu de recul, nous percevons la chance que nous avons d’être né ou d’habiter ici. Alors ce que tu dois entendre c’est davantage les « putain fait chier ça fait 6 mois que j’attends les paiements de la CAF » qui sont dits à voix haute. Mais je t’assure qu’il y a aussi beaucoup de « Nous avons de la chance d’être ici », dans l’ombre des râleries. On ne t’aime pas juste quand on gagne la coupe du Monde de football.

Mais ton organisation, nous la dénonçons.

Mais il y a des choses qui ne sont pas toujours de ton ressort, qui nous énervent, nous ennuient et nous révoltent. Cela ternit ta réputation, tu devrais t’en soucier. Je ne vais pas rentrer dans le détail ici, mais pourrais-tu en parler à qui-tu-sais ?

Les inégalités. Tu sais que c’est un de tes points faibles. Et pourtant, il y en a tellement. Qu’elles soient de revenus, d’âges, d’origines, de sexes … Pourquoi fait-on autant de cases, de distinction ? Dis-leur toi que tout ça, ce sont des conneries.

Nous les jeunes avons l’impression d’être en totale contradiction. D’un côté tu nous dis que nous sommes la génération d’avenir et que ton futur, c’est nous. De l’autre, nous ne nous sentons ni considérés, ni écoutés, ni pris au sérieux. Le bât blesse. L’état du marché du travail pour les jeunes se détériore par exemple. Regarde ce qu’ils disent dans cet article.

Beaucoup d’autres pays semblent être dans une dynamique positive. Et pourtant ici, nous avons l’impression que tu es réticente au changement. Que partout autour de nous, tout avance vite, tout s’adapte et que nous, nous reculons. Tu ne trouves pas ? Nous sommes plus de 62% à penser cela. Nous n’avons pas confiance en ceux qui font la pluie et le beau temps ici. Nous avons la désagréable impression qu’ils mènent des actions orientées pour certains, et stagnantes pour toi. L’avenir est dark pour ceux qui n’entrent pas dans le moule ou qui ont des projets novateurs. Quelqu’un a dit que nous étions un pays trop « crispé ». Je crois que c’est vrai. Nous sommes plein à vouloir rester, à vouloir t’aimer, mais le quotidien est parfois si compliqué que certains sont obligés de te quitter.

Nous partons pour mieux t’aimer.

43% de tes enfants souhaitent partir quand 38% hésitent et 11% ne le veulent pas. Nous ne désertons pas, ce n’est pas un divorce, mais il faut que tu entendes notre message et que tu le fasses passer à tes amis haut placés. Tu dois te demander ce qui nous attire tant ailleurs ? Laisse moi t’expliquer. Cela n’a pour la majorité, rien contre toi.

  • La découverte de nouvelles cultures pour 75%. Tu nous connais, nous sommes curieux et nous aimons découvrir notre monde, ouvrir nos yeux et apprécier de nouvelles expériences. La nouveauté nous attire, nous éveille
  • Nous partons également pour 65% avec comme objectif de voir les choses sous un autre angle et d’apprendre une nouvelle langue. C’est tout à fait louable.
  • Enfin, nous pensons pour 58%, trouver un épanouissement personnel. Combler le manque et les frustrations que nous avons ici, chez toi.

Et pourtant, il faut que je te dise une dernière chose. Beaucoup de jeunes qui t’ont quitté, t’aiment encore davantage maintenant. Etre loin de son pays, c’est pouvoir en parler, faire découvrir sa culture aux autres, voir que le monde entier t’aime France, et être plus patriote que jamais. N’en voulons pas à ceux qui partent, ils fuient une organisation crispée, ils sont à la recherche d’opportunités, mais à aucun moment ils ne vont te renier. Au contraire.

Ce qu’il faudrait, c’est faire en sorte que nous ne soyons plus obligés de nous dire qu’ailleurs ce serait mieux pour notre avenir. Je te laisse transférer cette lettre à qui de droit. D’ailleurs je peux te l’envoyer par mail si tu le souhaites.

« Je t’embrassons »,

Les jeunes d’une génération.

PS : Les chiffres viennent d’un sondage réalisé par mes soins en amont de l’article, sur un échantillon de 139 personnes. 55% de femmes et 45 d’hommes. 90% ont entre 21 et 29 ans. 90% sont nés en France et 10% ne sont pas nés en France mais y habitent actuellement. Ils viennent de Côte d’Ivoire, du Népal, du Maroc, de Djibouti, d’Espagne …