Les matins

Il fait 1000 degrés toujours,
Quand je te vois au petit jour.
Lève toi, fais le tour,
Ouvre la fenêtre sur la cour,
Donne moi de l’air je t’en prie,
Glisse vers moi sans détour.
Tu es plus que toutes mes prières réunies
Alors j’étouffe ma peur d’un revers.
Mon bras renverse l’abat-jour,

Je bous d’amour.

Noune

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s